LES PADS D'ISOLATION POUR MONITEURS !

Connaissez-vous Ethan Winer ?

Ethan Winer est un acousticien, ingénieur du son et musicien célèbre sur le Web anglophone grâce à ses nombreuses publications et participations sur les forums. Membre de l’AES (Audio Engineering Society), auteur de « The audio expert » chez Focal Press, fondateur de la marque de traitements acoustiques réputés « Realtraps », on peut difficilement remettre en question la compétence du monsieur.

Ses dizaines d’articles m’ont été très utiles dans la préparation de la formation « Solutions acoustiques ».

Les produits d’isolation pour moniteurs

Récemment il a publié un article sur les produits d’isolation pour moniteurs qui a retenu mon attention et dont je voudrais vous faire le résumé aujourd’hui. Je n’avais jamais réfléchi à la question de leur efficacité. Je supposais que c’était efficace car j’en voyais partout. J’en ai même acheté il y a longtemps, le 1er prix de chez Thomann.

Ces produits prétendent empêcher la transmission des vibrations du moniteur vers la surface sur laquelle il repose. L’idée serait que la structure de l’enceinte vibre, que la propagation de cette vibration nuise à la qualité d’écoute et que le support se comporte comme un haut-parleur passif.

Mais pourquoi les moniteurs qui ont des structures suffisamment lourdes et rigides vibreraient-elles ? Les vibrations principales ne viennent-elles pas plutôt du haut-parleur et de leur transmission dans l’air ?

Si ces produits d’isolation affectent le son perçu comme ils le prétendent, alors les mesures acoustiques doivent pouvoir le montrer (réponse en fréquence et temps de déclin). Ethan Winer a donc décidé de mener une expérience avec des supports d’enceintes de 4 marques différentes (Auralex Mopads, Isoacoustics Aperta, Primacoustics Recoil Stabilizer et Isonode Isolation feet), deux modèles DIY et a comparé le résultat avec pas de support du tout, toutes choses égales par ailleurs (moniteur Mackie HR624 posé sur une petite table légère, micro de mesure DPA 4090 à 1m de l’enceinte, hauteur et distance constantes).

Voici la réponse en fréquence des enceintes Mackie

HR624 mesurées en chambre anéchoïque pour référence.

Voici les 7 mesures de réponse en fréquence consécutives

Les 7 waterfalls

Les 7 réponses impulsionnelles

Envie de découvrir nos formations sur l'acoustique ?

Solutions acoustiques pour le musicien, l'ingénieur du son et le mélomane. Améliorez facilement la qualité acoustique de votre pièce avec des solutions simples et éprouvées (avec Jean-Pierre Lafont)

Les changements observés sont minuscules, de l’ordre de 1 ou 2 dB pour la réponse à des fréquences très localisées. Il aurait au moins fallu 3dB de différence sur une large plage pour parler d’une amélioration nette.

Pire, la plupart des changements observés sont majoritairement dûs à une légère différence de positionnement, car l’expérience rend difficile d’avoir une hauteur d’enceinte et de micro parfaitement constante.

Notez que le trou à 155Hz provient du filtrage en peigne généré par la réflexion sur le sol.

De même, le waterfall bouge à peine. Il aurait fallu une variation de l’ordre de 30% sur une plage de fréquence pour justifier une amélioration. A titre de comparaison, regardons les différences entre une pièce traitée ou non avec des bass traps.

Ici on peut parler d’une nette amélioration !

Pourquoi  la qualité sonore serait meilleure ?

Selon Ethan Winer, c’est uniquement parce qu’ils ont relevé leurs moniteurs, et que leur placement, c’est un phénomène connu, influence considérablement la perception sonore. Pour obtenir la réponse la plus plate, il est d’ailleurs recommandé que les tweeters soient à hauteur d’oreille, car ce sont eux les plus directifs et donc les plus susceptibles d’être filtrées par un angle d’écoute trop important.

L’autre explication avancée par Ethan Winer serait la disposition des êtres humains à être trompés par l’idée que le son se soit amélioré, ce qu’on appelle aussi la pensée magique.

« La pensée magique est une expression définissant une forme de pensée qui s’attribue la puissance de provoquer l’accomplissement de désirs, l’empêchement d’événements ou la résolution de problèmes sans intervention matérielle. » (Wikipedia)

Alors la pensée magique serait-elle finalement une maladie plus grave pour les ingés sons que la vibration de leurs moniteurs ? 😉

Edit : J’ai eu pas mal de discussions avec des ingénieurs du son et l’acousticien Patrick Thévenot suite à la publication de ce billet. J’ai eu des retours très intéressants, qui nuancent un peu la démonstration d’Ethan Winer.

Premièrement de nombreuses personnes témoignent que la transmission de vibrations sur le support est atténué par l’ajout de pads et que cela limite la transmission solidienne, ce qui est bien utile quand on vit en appartement ou que des objets se mettent à vibrer dès que l’on monte le son. Empiriquement, les surfaces n’étaient donc plus soumises à des vibrations. Les pads en mousse type Auralex semblaient à cet égard moins efficaces que d’autres supports comme ceux de IsoAcoustics.

Deuxièmement, Patrick Thévenot souligne que la différence audible, si elle n’est pas mesurable sur la réponse en fréquence ou le waterfall, peut néanmoins s’observer en régime transitoire (« régime d’évolution d’un système qui n’a pas encore atteint un état stable » selon Wikipedia). C’est à dire sur des sons brefs. Pour mesurer cela, Patrick utilise notamment les ondelettes.

Pendant que vous êtes là : si vous voulez traiter efficacement votre pièce mais que vous n’avez pas 3000€ pour embaucher un acousticien et que vous en avez assez des conseils contradictoires sur le Web, allez jeter un oeil sur la formation en VOD que j’ai mise au point.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Xavier Collet

Xavier Collet

Fondateur de SawUp

« Que faire quand on a passé les 30 dernières années à étudier passionnément toutes sortes de musique ? A travers SawUp, j’ai décidé de me vouer à la transmission en devenant “passeur de musique”. Chaque nouveau projet de formation est l’occasion pour moi de transformer mon insatiable curiosité en un engagement pédagogique au service de la communauté des musiciens d’aujourd’hui. »

Musique préférée : Esbjörn Svensson Trio – “Elevation of love”